Nous Joindre

Polytechnique Montréal

2500, chemin de Polytechnique
Montréal (Québec)
H3T 1J4

ADRESSE POSTALE
C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal
(Québec)
H3C 3A7
514 340-4711

Contact

Communiquez avec nous pour toutes questions
roseblanche@polymtl.ca

Pour tout problème avec la passerelle de paiement en ligne, merci de joindre la Fondation de Polytechnique Montréal : fondation@polymtl.ca.

Nouvelles
et médias

Communiqués

30
nov. 2016

La troisième édition de la Semaine de la rose blanche de Polytechnique Montréal se tient du 29 novembre au 6 décembre 2016

À l’approche du 6 décembre, jour de commémoration des événements tragiques survenus le 6 décembre 1989, Polytechnique Montréal convie la population à poser un geste symbolique et significatif en participant à la Semaine de la rose blanche. [...]

Offrir des roses virtuelles pour provoquer l’éclosion de talents prometteurs et éveiller des intérêts qui n’auraient pu émerger autrement, c’est la mission que Polytechnique Montréal a donnée à la Semaine de la rose blanche en la créant en 2014.

Au cours de cette campagne annuelle de collecte de fonds, Polytechnique invite sa communauté, le grand public et les entreprises à faire un don en offrant à des êtres chers ou à leur clientèle des roses blanches virtuelles grâce au site roseblanche.org. Au fil des ans, les roses blanches sont devenues le symbole des activités de commémoration de Polytechnique. Toutes les sommes recueillies sont remises à Folie Technique, le camp scientifique de Polytechnique, en vue d’offrir à des jeunes filles issues de milieux moins aisés la possibilité de participer à des activités de sensibilisation aux sciences.

Offrir des roses blanches et permettre à l’avenir de fleurir

  • 1 rose (10 $) : permet de payer le transport d’une jeune fille pour se rendre à une activité scientifique.
  • 14 roses (50 $) : permettent de tenir une activité scientifique dans la classe d’une école primaire.
  • 25 roses (150 $) : permettent à une jeune fille de participer au camp estival scientifique de Folie Technique.

Depuis sa création, la Semaine de la rose blanche a amassé quelque 40 000 $ et a permis à plus de 3 200 jeunes filles d’assister à des ateliers scientifiques en classe et de participer au camp scientifique estival de Folie Technique. La demande excède toutefois largement l’offre de cet organisme sans but lucratif. Populaires, les groupes « 100 % filles » affichent de longues files d’attente.

Bien qu’elles représentent plus de la moitié de la population canadienne, les femmes sont encore peu nombreuses à entreprendre une carrière en génie. Selon Ingénieurs Canada, moins de 12 % des ingénieurs en exercice titulaires d’un permis sont des femmes. En 1989, lors de la tragédie, les femmes comptaient pour 17 % de la clientèle étudiante de Polytechnique. En 2016, elles sont près de 28 % et elles atteignent la parité dans certaines spécialités comme le génie biomédical, le génie chimique, le génie industriel, ou encore le génie géologique.

Si les activités culminent chaque année lors de la semaine précédant le 6 décembre, le site transactionnel de la Semaine de la rose blanche demeure toujours ouvert. Il est donc possible d’offrir des roses blanches en tout temps.

Par la Semaine de la rose blanche, Polytechnique réitère qu’elle n’oubliera jamais, mais qu’elle pose aussi son regard sur l’avenir.

AUTRES ÉVÉNEMENTS COMMÉMORATIFS
Remise de l’Ordre de la rose blanche

Le lundi 5 décembre à 14 h, Polytechnique tiendra la deuxième édition de la Cérémonie de remise de l’Ordre de la rose blanche, événement au cours duquel une étudiante canadienne en génie désirant poursuivre ses études aux cycles supérieurs se verra remettre une bourse de 30 000 $. Une invitation aux médias suivra sous peu.

Dépôt de gerbes de roses devant la plaque commémorative

Le mardi 6 décembre vers 8 h 30, des gerbes de roses blanches seront déposées devant la plaque commémorative par la présidente de Polytechnique (Michèle Thibodeau-DeGuire), le directeur général de Polytechnique (Christophe Guy), la présidente par intérim de l’Association des étudiants de Polytechnique (Clara Levy-Provençal) et le président de l’Association des étudiants des cycles supérieurs de Polytechnique Montréal (Joël Girard-Lauzière). Le personnel, les étudiants et le grand public sont invités à venir se recueillir tout au long de la journée. La plaque commémorative est située à l’extérieur, sur le mur sud-ouest du pavillon principal de Polytechnique.

Faisceaux lumineux sur le Mont-Royal

Pour une 3e année consécutive, le ciel de Montréal s’illuminera de 14 faisceaux lumineux le mardi 6 décembre à 17 h. Les personnes qui souhaitent se recueillir pourront le faire à proximité des jets lumineux, devant le chalet du Mont-Royal situé près du sommet du parc du Mont-Royal. Un communiqué sera publié par la Ville de Montréal prochainement.

 

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’un des plus importants établissements d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants et l’ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 45 757 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l’Ordre des ingénieurs du Québec. L’institution offre plus de 120 programmes. Polytechnique compte 250 professeurs et plus de 8 200 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à plus de 210 millions de dollars, dont un budget de recherche de plus de 70 millions de dollars.

À propos de Folie Technique

Folie Technique est un organisme à but non lucratif né en 1991 de l’initiative d’étudiants en génie de Polytechnique Montréal. Il offre aux jeunes l’occasion d’explorer l’univers des sciences, des mathématiques, de l’ingénierie et des technologies en réalisant des activités créatives, interactives et accessibles. Les activités de Folie Technique rejoignent chaque année plus de 20 000 jeunes de 7 à 17 ans.

 

ENTREVUES POSSIBLES

Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente du Conseil de Polytechnique et première femme diplômée en génie civil de Polytechnique

Jeune participante au camp Folie Technique

Julie Doucet Lamoureux, directrice générale de Folie Technique

Clip – Merci des jeunes campeuses de Folie Technique :

RENSEIGNEMENTS

Entrevues
Annie Touchette
Polytechnique Montréal
514 231-8133
annie.touchette@polymtl.ca

Renseignements
Andrée Peltier
514 846-0003
514 944-8689
apeltier@ca.inter.net

27
nov. 2015

La deuxième édition de la Semaine de la rose blanche de Polytechnique Montréal se tiendra du 30 novembre au 6 décembre 2015

6 décembre - «C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore.»
- ANATOLE FRANCE [...]

Offrir des roses virtuelles pour provoquer l’éclosion de talents prometteurs et éveiller des intérêts qui n’auraient pu émerger autrement, voilà la mission que Polytechnique Montréal donnait à la Semaine de la rose blanche en la créant l’an dernier. En faisant coïncider les activités de commémoration des 25 ans de la sombre tragédie qui a marqué l’établissement avec la création d’un événement annuel lumineux, Polytechnique réitérait qu’elle n’oublierait jamais, mais posait son regard sur l’avenir.

Polytechnique Montréal lance à nouveau un appel à toute sa communauté et au grand public pour qu’ils achètent des roses blanches virtuelles. Cette collecte de fonds permet d’offrir à des jeunes filles issues de milieux défavorisés et pluriethniques la possibilité de développer une attitude positive à l’égard des sciences et du génie.

Une première édition couronnée de succès : 2 700 élèves rejointes!

En effet, à l’occasion de sa première édition, la Semaine de la rose blanche a amassé quelque 25 000 $ qui ont permis d’accorder des bourses à une vingtaine de jeunes écolières pour participer au camp scientifique Folie Technique. Ce sont encore 70 autres jeunes filles qui ont participé à l’activité Codemakers en partenariat avec Google afin d’en apprendre davantage sur la programmation, 1 500 écolières du primaire qui ont suivi des ateliers scientifiques en classe et plus de 1 000 étudiantes du secondaire qui ont participé à des ateliers interactifs sur les mathématiques. La Semaine de la rose blanche a également permis la tenue d’un club de science parascolaire et sept classes du primaire situées en milieu défavorisé ont eu la chance d’accueillir un club de robotique.

« Deux de mes élèves de cinquième année ont remporté une bourse pour le camp Folie Technique cette année, grâce au projet d’Expo-sciences qu’elles avaient réalisé », explique Julia Laporta, enseignante au primaire à Montréal. « Les dons faits à la Semaine de la rose blanche ont concrètement servi à leur faire découvrir le milieu de la science, à s’épanouir, à développer des intérêts, à être en contact avec un milieu universitaire – mais surtout à savoir qu’il leur est accessible – et à en apprendre davantage sur les différents secteurs du génie et les qualités requises pour devenir ingénieure. »

À l’approche du temps des fêtes, les entreprises sont également sollicitées pour offrir des roses blanches à titre de cadeau d’entreprise. L’an dernier, une société québécoise a remplacé l’envoi de son traditionnel calendrier du nouvel an par un don de 2 000 $ à la Semaine de la rose blanche. Les clients de l’entreprise ont salué le geste et l’initiative a permis à plusieurs jeunes filles de participer à des activités scientifiques au cours de l’année.

La Semaine de la rose blanche est l’occasion de s’accorder collectivement un moment de réflexion, de recueillement et de souvenir qui permet de repartir de plus belle et d’insuffler l’énergie et la force nécessaires aux générations d’ingénieures de la relève. Bien que les activités culminent chaque année lors de la semaine précédant le 6 décembre, le site transactionnel demeure toujours ouvert. Il est donc possible d’offrir des roses blanches en tout temps.

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’un des plus importants établissements d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants aux cycles supérieurs et l’ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 43 000 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Elle donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 265 professeurs et plus de 8 000 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à plus de 200 millions de dollars, dont un budget de recherche de 80 millions de dollars.

À propos de Folie Technique

Folie Technique est un organisme à but non lucratif né en 1991 de l’initiative d’étudiants en génie de Polytechnique Montréal. Il offre aux jeunes l’occasion d’explorer l’univers des sciences, des mathématiques, de l’ingénierie et des technologies en réalisant des activités créatives, interactives et accessibles. Les activités de Folie Technique rejoignent chaque année plus de 20 000 jeunes de 7 à 17 ans. 

25
févr. 2015

25 000 $ pour encourager la relève féminine en génie, merci !

Pour souligner le 25e anniversaire du drame du 6 décembre 1989, Polytechnique Montréal a lancé l'automne dernier la Semaine de la rose blanche, une campagne de collecte de fonds annuelle ayant pour thème « Dans nos mains fleurit l'avenir », où l'institution invite sa communauté et le grand public à faire un don en achetant et en offrant des roses blanches virtuelles. [...]

Pour sa toute première édition, la Semaine de la rose blanche a permis d’amasser une somme de 25 000 $ qui sera remise au camp scientifique Folie technique pour permettre à des jeunes filles issues de milieux défavorisés ou pluriethniques de s’initier au génie et aux sciences.

« Quelle belle histoire! Près de 400 personnes se sont procuré des roses blanches pour dire à quelqu’un « je t’aime ». Les sommes amassées permettront à des petites filles de venir à Folie Technique et de découvrir qu’elles ont un talent extraordinaire en sciences », souligne avec émotion Michèle Thibodeau-Deguire, présidente et principale de Polytechnique Montréal et toute première diplômée de l’institution en génie civil.

La directrice de Folie Technique, Marie-Claude Hamel, tient à remercier tous les donateurs. « Vos dons nous permettront d’offrir 50 bourses de camp à des jeunes filles, d’ouvrir un club scientifique parascolaire dans une école secondaire, de rejoindre deux classes supplémentaires avec le projet Complètement robot Techno, de participer aux Expo-sciences locales et d’offrir des ateliers scientifiques gratuits en classe », explique-t-elle.

« Chez les filles et les jeunes issus de milieux défavorisés, la confiance en leurs propres capacités à réussir des projets scientifiques est souvent plus fragile », rappelle Marie-Claude Hamel. Les activités de Folie Technique encouragent chez les jeunes filles une attitude positive envers ces domaines et une confiance assez grande pour qu’elles envisagent d’embrasser un jour une carrière scientifique.

« Merci. Grâce à vous, on a été capables de transformer un événement triste en quelque chose porteur de l’avenir. On est en train de se faire un demain dont on va être très fiers. Merci de tout cœur », lance Michèle Thibodeau-DeGuire.

Bien que les activités culmineront chaque année lors de la semaine précédant le 6 décembre, il est possible d’offrir des roses blanches toute l’année. http://roseblanche.org

En plus de la Semaine de la rose blanche, Polytechnique a créé une bourse de 30 000 $ désignée sous l’appellation de l’Ordre de la rose blanche. Le concours a été lancé en février à travers les universités canadiennes. La bourse sera remise annuellement par Polytechnique à une étudiante canadienne en génie qui désire poursuivre sa passion pour le génie en s’inscrivant à un programme d’études supérieures (maîtrise ou doctorat), dans l’établissement de son choix, au Canada ou ailleurs dans le monde. La première récipiendaire de l’Ordre de la rose blanche sera dévoilée en décembre 2015.

Ces initiatives ne corrigeront jamais le passé, mais elles célèbrent l’importance de mettre en valeur des talents inspirants et des talents en devenir. La société et la profession d’ingénieur ont besoin de tous les talents des femmes et des hommes qui peuvent y contribuer.

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’un des plus importants établissements d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants aux cycles supérieurs et l’ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 43 000 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l’Ordre des ingénieurs du Québec. L’institution donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 265 professeurs et plus de 8 000 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à plus de 200 millions de dollars, dont un budget de recherche de 80 millions de dollars.

À propos de Folie Technique

Folie Technique est un organisme à but non lucratif né en 1991 à l’initiative d’étudiants en génie de Polytechnique Montréal. Il offre aux jeunes l’occasion d’explorer l’univers des sciences, des mathématiques, de l’ingénierie et des technologies en réalisant des activités créatives, interactives et accessibles. Les activités de Folie Technique rejoignent chaque année plus de 20 000 jeunes de 7 à 17 ans.

-30-

Entrevues et clips : https://vimeo.com/120504768

Photos : https://www.dropbox.com/sh/bddihdadu5w8v9f/AABZJh8GRogENbfxf_vZLCnda?dl=0

 

RENSEIGNEMENTS

Entrevues
Annie Touchette
Polytechnique Montréal
514 231-8133
annie.touchette@polymtl.ca

 

01
déc. 2014

« Dites-le avec des roses blanches »

Semaine de la rose blanche Polytechnique Montréal dans le cadre du 25e anniversaire de commémoration du 6 décembre 1989 [...]

Montréal, le 1er décembre 2014 – Témoigner son affection à une personne chère en lui offrant des roses virtuelles, tout en aidant des jeunes filles issues de milieux défavorisés à s’initier aux sciences, c’est ce que propose la Semaine de la rose blanche Polytechnique Montréal qui démarre ce lundi 1er décembre. L’achat de roses s’effectue sur le site transactionnel sécurisé de la Semaine de la rose blanche : roseblanche.org

Initiative au profit d’activités de Folie Technique

Lancée par Polytechnique Montréal à l’occasion du 25e de la tragédie du 6 décembre 1989, cette initiative sans but lucratif veut encourager la relève féminine en sciences et en génie. Les sommes recueillies seront entièrement versées à Folie Technique, le camp scientifique de Polytechnique, pour lui permettre d’accueillir encore plus de jeunes filles issues de milieux moins nantis dans ses activités.

« Chez les filles et les jeunes issus de milieux défavorisés, la confiance en leurs propres capacités à réussir des projets scientifiques est souvent plus fragile, explique Marie-Claude Hamel, directrice de Folie Technique. Nous encourageons chez les jeunes filles une attitude positive envers ces domaines et une confiance assez grande pour qu’elles envisagent d’embrasser un jour une carrière scientifique. L’avenir qui fleurit, c’est aussi ces jeunes »

Offrir des roses blanches : un geste d’attention élégant et solidaire

Souligner joliment un anniversaire, transmettre des vœux de fin d’année, encourager, témoigner de son admiration ou de sa reconnaissance, ou encore faire un geste solidaire envers la relève féminine en génie… Autant d’occasions pour une personne ou une entreprise de faire un achat de roses virtuelles.

  • Un don de 10 $ achète une rose et permet de payer le transport d’une jeune fille pour se rendre à une activité scientifique;
  • Un don de 50 $ achète 14 roses et permet de faire une activité scientifique dans la classe d’une école primaire;
  • Un don de 150 $ achète 25 roses et permet à une jeune fille de participer à un camp de jour scientifique d’une semaine pendant l’été.

Des reçus d’impôt seront émis sur demande par la Fondation de Polytechnique.

Une activité pérenne

Au cours des années qui suivront, Polytechnique fera la promotion de la Semaine de la rose blanche la semaine précédant le 6 décembre. Le site demeurera toutefois accessible toute l’année.

Autres initiatives sur le campus pour souligner le 25e du 6 décembre 1989

L’Ordre de la rose blanche : une bourse d’études pancanadienne de 30 000 $

En hommage aux victimes, blessés, professeurs, employés et étudiants qui se sont retrouvés au cœur du drame, Polytechnique a créé une bourse d’études supérieures de 30 000 $. Désignée sous l’appellation de l’Ordre de la rose blanche Polytechnique Montréal, elle sera décernée chaque année à une étudiante en génie qui désire s’inscrire à un programme d’études supérieures (maîtrise ou doctorat) en génie, dans l’établissement de son choix, au Canada ou ailleurs dans le monde.

Informations : ordreroseblanche.org.

Dépôt d’une gerbe de roses blanches devant la plaque commémorative à Polytechnique, le samedi 6 décembre à 13 h

Une gerbe de quatorze roses blanches sera déposée devant la plaque commémorative par Mme Michèle Thibodeau-DeGuire, M. Christophe Guy, directeur général de Polytechnique, M. Romain Gayet, président de l’Association des étudiants de Polytechnique, et par M. Raphaël Beamonte, président de l’Association des étudiants des cycles supérieurs de Polytechnique. Pour l’occasion, les drapeaux devant l’institution seront mis en berne.

Concert de l’Orchestre de l’Université de Montréal, le samedi 6 décembre à 19 h 30
Sous la direction du chef Jean-François Rivest, l’Orchestre de l’Université de Montréal, présentera En souvenir d’elles, une œuvre en mémoire aux victimes de la tragédie. À la Salle Claude-Champagne de la Faculté de musique.

Informations : calendrier.umontreal.ca/musique/

Toutes ces initiatives ne corrigeront jamais le passé, mais elles célèbrent l’importance de mettre en valeur des talents inspirants et des talents en devenir. La société et la profession d’ingénieur ont besoin de tous les talents des femmes et des hommes qui peuvent y contribuer.

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’un des plus importants établissements d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants aux cycles supérieurs et l’ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 41 400 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l’Ordre des ingénieurs du Québec. L’institution donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 248 professeurs et plus de 7500 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à plus de 210 millions de dollars, dont un budget de recherche de 82 millions de dollars.

À propos de Folie Technique

Folie Technique est un organisme à but non lucratif né en 1991 de l’initiative d’étudiants en génie de Polytechnique Montréal. Il offre aux jeunes l’occasion d’explorer l’univers des sciences, des mathématiques, de l’ingénierie et des technologies en réalisant des activités créatives, interactives et accessibles. Les activités de Folie technique rejoignent chaque année plus de 20 000 jeunes de 7 à 17 ans.

-30-

Entrevues et clips : http://goo.gl/Aqi9Kr

RENSEIGNEMENTS

Entrevues
Annie Touchette
Polytechnique Montréal
514 231-8133
annie.touchette@polymtl.ca

Médias québécois
Andrée Peltier
514 846-0003
514 944-8689
apeltier@ca.inter.net

Médias canadiens (hors Québec)
Ann Bois
514 995-5141
ann.bois@polymtl.ca

31
oct. 2014

«On continue de bâtir, mais on n’oublie pas!»

25 ans après la tragédie, Polytechnique Montréal lance l’Ordre de la rose blanche et la Semaine de la rose blanche. [...]

Montréal, le vendredi 31 octobre 2014 – « On continue de bâtir, mais on n’oublie pas », voilà le message inspirant que livre l’ingénieure Nathalie Provost, blessée le 6 décembre 1989 quand la vie, jusque-là paisible des étudiants de Polytechnique, a tourné au drame.

Même si 25 années se sont écoulées depuis la tragédie de Polytechnique, au cours de laquelle 14 jeunes femmes ont péri sous les balles d’un tueur fou, l’événement n’appartiendra jamais au passé pour les familles des victimes, les blessés et les témoins de cet horrible drame.

Toutes les dates anniversaires qui ont rappelé cette tragédie ont apporté leur lot de tristesse, d’incompréhension, mais parfois aussi d’espoir. Pour Polytechnique, le souvenir demeure. Mue par un impératif devoir de mémoire, sa communauté est aujourd’hui prête à transformer le souvenir de cette page noire de son histoire en un point tournant. C’est ainsi que pour souligner le 25e anniversaire du drame du 6 décembre 1989, Polytechnique met de l’avant deux initiatives qu’elle veut voir devenir pérennes.

L’Ordre de la rose blanche : une bourse d’études pancanadienne de 30 000$

Les roses blanches se sont imposées, au fil des années, comme le symbole des activités de commémoration de Polytechnique. Le 6 décembre 2014, ce symbole pacifique deviendra l’image d’événements repris annuellement.

En hommage aux victimes, blessés, professeurs, employés et étudiants qui se sont retrouvés au cœur du drame, Polytechnique a créé la bourse désignée sous l’appellation de l’Ordre de la rose blanche Polytechnique Montréal. L’information sera disponible à compter du 31 octobre 2014 à l’adresse suivante : http://ordreroseblanche.org.

Cette bourse de 30 000 $ sera remise annuellement par la direction de Polytechnique à une étudiante en génie qui désire poursuivre sa passion pour le génie en s’inscrivant à un programme d’études supérieures (maîtrise ou doctorat), dans l’établissement de son choix, au Canada ou ailleurs dans le monde. Au cours de cette première année, un appel de candidatures sera lancé au sein des établissements universitaires canadiens qui offrent des programmes en génie. Le nom de la première lauréate sera connu en décembre 2015.

Des ambassadrices inspirantes

C’est avec grand plaisir et bienveillance que Nathalie Provost a accepté d’être la marraine de cette bourse et que Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente du Conseil de Polytechnique et première femme à obtenir un diplôme en génie civil de Polytechnique en 1963, a consenti à devenir la présidente du comité de sélection.

« Je suis très touchée par le fait que l’Ordre de la rose blanche soit une bourse créée en hommage à mes consœurs à qui on a fauché le droit d’exercer le beau métier d’ingénieure, témoigne Nathalie Provost. En plus d’être un salut à leur mémoire, la bourse est une main tendue à la relève et permettra à une jeune femme de franchir une étape supplémentaire dans la réalisation de son rêve de devenir ingénieure. »

« Si j’étais une jeune étudiante à recevoir l’Ordre de la rose blanche, je me sentirais privilégiée de pouvoir perpétuer l’héritage des femmes ingénieures et d’ajouter ma contribution au patrimoine scientifique de notre société », ajoute Michèle Thibodeau-DeGuire, la toute première femme à occuper le poste de présidente du Conseil d’administration de la Corporation de l’École Polytechnique de Montréal. « J’espère que la première boursière ressentira cette fierté. »

Un jury prestigieux

Michèle Thibodeau-DeGuire présidera le comité de sélection de la nouvelle bourse formé par :

  • Elizabeth Cannon, présidente et vice-chancelière de l’Université de Calgary;
  • Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill;
  • Cristina Amon, doyenne de la Faculté de science appliquée et de génie de l’Université de Toronto;
  • Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke;
  • Joshua Leon, doyen de la Faculté de génie de l’Université Dalhousie;
  • Pearl Sullivan, doyenne de la Faculté de génie de l’Université de Waterloo; et
  • Kimberly A. Woodhouse, doyenne de la Faculté de génie et de science appliquée de l’Université Queen’s.

Semaine de la rose blanche au profit de Folie Technique

Reprenant toujours le symbole de la rose blanche, Polytechnique inaugurera cette année la Semaine de la rose blanche. Il s’agit d’une campagne de collecte de fonds annuelle qui aura pour thème « Dans nos mains fleurit l’avenir », et où l’institution invitera sa communauté et le grand public à faire un don en achetant et en offrant des roses blanches virtuelles.

Dans un premier temps, les sommes recueillies seront entièrement versées à Folie Technique, le camp scientifique de Polytechnique, et permettront à des jeunes filles issues de milieux moins nantis de s’initier aux sciences et au génie. Le site de la Semaine de la rose blanche sera lancé le 31 octobre prochain à l’adresse suivante : http://roseblanche.org.

« Chez les filles et les jeunes issus de milieux défavorisés, la confiance en leurs propres capacités à réussir des projets scientifiques est souvent plus fragile, explique Marie-Claude Hamel, directrice de Folie Technique. Nous encourageons chez les jeunes filles une attitude positive envers ces domaines et une confiance assez grande pour qu’elles envisagent d’embrasser un jour une carrière scientifique. L’avenir qui fleurit, c’est aussi ces jeunes »

Une activité pérenne

Au cours des années qui suivront, Polytechnique fera la promotion de la Semaine de la rose blanche la semaine précédant le 6 décembre. Le site sera toutefois accessible en tout temps. Les gens de tous les milieux et de tous les horizons pourront ainsi acheter et offrir des roses blanches à un être cher à l’occasion d’un événement spécial. Les entreprises pourront faire de même pour souligner un anniversaire d’entreprise ou transmettre des vœux de fin d’année, par exemple. Des reçus d’impôt seront émis sur demande par la Fondation de Polytechnique.

  • Un don de 10 $ achète une rose et permet de payer le transport d’une jeune fille pour se rendre à une activité scientifique;
  • Un don de 50 $ achète 14 roses et permet de faire une activité scientifique dans la classe d’une école primaire;
  • Un don de 150 $ achète 25 roses et permet à une jeune fille de participer à un camp de jour scientifique d’une semaine pendant l’été.

D’autres initiatives

Le samedi 6 décembre à 19 h 30, l’Orchestre de l’Université de Montréal, sous la direction du chef Jean-François Rivest, présentera En souvenir d’elles, un concert soulignant le 25e anniversaire de la tragédie, à la Salle Claude-Champagne de la Faculté de musique.

www.calendrier.umontreal.ca/musique/

Dans son numéro de l’automne 2014, le magazine POLY présente un grand dossier sur l’après-tragédie. On peut y lire des témoignages et des réflexions de femmes et d’hommes ayant vécu de près les événements. Le numéro sera en ligne le 31 octobre à cette adresse : http://kiosque.polymtl.ca/

Finalement, le samedi 6 décembre, une gerbe de quatorze roses blanches sera déposée devant la plaque commémorative par Mme Michèle Thibodeau-DeGuire, M. Christophe Guy, directeur général de Polytechnique, M. Romain Gayet, président de l’Association des étudiants de Polytechnique, et par M. Raphaël Beamonte, président de l’Association des étudiants des cycles supérieurs de Polytechnique. Pour l’occasion, les drapeaux devant l’institution seront mis en berne.

Toutes ces initiatives ne corrigeront jamais le passé, mais elles célèbrent l’importance de mettre en valeur des talents inspirants et des talents en devenir. La société et la profession d’ingénieur ont besoin de tous les talents des femmes et des hommes qui peuvent y contribuer.

 À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’un des plus importants établissements d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants aux cycles supérieurs et l’ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 41 400 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l’Ordre des ingénieurs du Québec. L’institution donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 248 professeurs et plus de 7500 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à plus de 210 millions de dollars, dont un budget de recherche de 82 millions de dollars.

À propos de Folie Technique

Folie Technique est un organisme à but non lucratif né en 1991 de l’initiative d’étudiants en génie de Polytechnique Montréal. Il offre aux jeunes l’occasion d’explorer l’univers des sciences, des mathématiques, de l’ingénierie et des technologies en réalisant des activités créatives, interactives et accessibles. Les activités de Folie technique rejoignent chaque année plus de 20 000 jeunes de 7 à 17 ans.

Entrevues et clips : http://goo.gl/Aqi9Kr

Entrevues
Annie Touchette
Polytechnique Montréal
514 231-8133
annie.touchette@polymtl.ca

À l’occasion du 25e anniversaire de commémoration des événements tragiques survenus le 6 décembre 1989, Polytechnique Montréal a lancé la Semaine de la rose blanche. Cette collecte de fonds annuelle, au profit de Folie Technique, le camp scientifique de Polytechnique Montréal, vise à offrir à des jeunes filles issues de milieux défavorisés la possibilité de participer à des activités de sensibilisation aux sciences, grâce à la vente de roses blanches virtuelles.